blabla mosquito

Le moustique tigre voyage dans votre bagnole

Voilà un protocole de recherche bien fun, comme on les aime ! Est-ce que, par hasard, l’un ou l’une d’entre vous s’est fait arrêter à un péage d’autoroute par une bande de scientifiques ? Pour le coup, j’aurais bien aimé que ça m’arrive, ça m’aurait rendu service. Des chercheurs français et espagnols ont intercepté des automobilistes et ont passé l’aspirateur dans leurs voitures… à la recherche du moustique tigre !

Avec cette méthode ménagère, les biologistes ont voulu savoir si le moustique tigre, Aedes albopictus, grand voyageur devant l’absolu et vecteur de maladies, utilise les automobiles pour se déplacer. En effet, lancinante question : alors qu’il ne parcourt que 100 à 300 mètres par ses propres moyens et avec ses p’tites ailes, comment fait-il pour conquérir le monde ?

La preuve est désormais acquise, grâce à un bon coup d’aspirateur, les chercheurs ont montré que le moustique tigre pratique l’auto-stop. Après modélisation et extrapolation des résultats, rapport au trafic routier du sud de l’Europe, ils évaluent que 5 voitures sur 1000 pourraient transporter un moustique tigre ! Et voilà comment un minuscule insecte au camping sur la Costa Brava se retrouve à Firminy.

Epidémie sur autoroute

Si je vous dis chikungunya, dengue, zika… évidemment vous pensez aux plages paradisiaques du Brésil, aux Caraïbes, à la forêt tropicale et à tous ces endroits magnifiques, qui, croyez-en mon expérience, il vaut mieux voir en photo plutôt qu’y trainer sans moustiquaire et sans une tonne de DDT en spray. Mais qu’on ne s’y trompe pas, nous ne sommes pas à l’abri dans notre bonne vieille Europe ! La dengue est de retour, il y a eu une grosse épidémie de chikungunya en Italie et des cas de fièvre jaune même en Belgique ! En cause, le changement climatique, évidemment, et cette formidable capacité du moustique tigre à transporter toutes ces maladies d’un bout à l’autre de la planète. En bateau, en avion et… en voiture.

Cette bestiole est donc à surveiller et pour ce faire, les chercheurs ont créé une petite application de science participative (mosquitoalert) qui permet à tout un chacun de photographier les moustiques dans sa voiture. Ah, ah, #Balancetonmoustique


Source :

Micrologie remercie ses amis de la rédaction de l’IRD pour leur excellent article d’actualité

Direct Evidence of Adult Aedes albopictus Dispersal by Car, Scientific reports, oct. 2017


Illustration :

Moustique voyageur, bricolage micrologie, 2018, inspiré de (vous l’aurez tous reconnu) le van d’Edgar, l’alien-cafard dans Men in Black, 1997


Si ce billet vous a plu, partagez-le !

Facebook
Facebook
INSTAGRAM
GOOGLE
http://micrologie.com/blabla-mosquito

Microbillets du vendredi

Pour recevoir les dernières nouvelles dans votre boîte, indiquez votre adresse et clic !
* champ obligatoire

à lire sur micrologie

3 Comments

  1. Sylvie
    6 mars 2018
    Reply

    Je m’amuse beaucoup à vous lire tout en apprenant des choses, cool. Un peu d’humour ne fait pas de mal en ce moment.
    Bon continuation et merci

  2. Sylvie
    6 mars 2018
    Reply

    désolée, une petite coquille « bonne » continuation

    • [E.Le]
      7 mars 2018
      Reply

      Merci Sylvie !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *