Sioupeur Castor !

Les barrages de castor influencent la température de l’eau, ça monte ou ça descend ?

Les castors s’engagent contre le changement climatique. C’est les truites qui vont être contentes !

Bon, d’accord, on a parfois envie de leur conseiller un bon orthodontiste, mais les castors sont des animaux à prendre très au sérieux. Ils ont fait les grandes écoles, diplômés des eaux et forêts ! Et vas-y que je te tombe des arbres et que je te construis des barrages.

Mais dites-donc ? Les barrages ne forment-ils pas des étendues où l’eau stagne et se réchauffe ? Les castors déconnent un peu, nous sommes en plein changement climatique tout de même ! On risque le bouillon chez les truites et les saumons…

En vérité, l’affaire n’est pas si simple. Les constructions des castors influencent bien la température de l’eau mais pas forcément dans le sens attendu.

Castor et piscine

Entre 2007 et 2014, des chercheurs ont suivi nos amis à queue plate et ont relevé la température sur 34 km de rivière à saumon dans l’Oregon (les veinards !). Contrairement aux idées reçues, les barrages de castor n’augmentent pas la température de l’eau mais ont un effet tampon, modérant localement les extrêmes : élévation des températures minimales des petits matins, réduction des maximales durant les chaudes journées d’été et pas de changement dans les moyennes.
Hum, étrange… Il faut dire que les ingénieurs n’ont pas chômé et « légèrement » modifié le paysage. Rien que sur la période d’étude, ils ont construit 96 barrages !

Experts en mécanique des fluides, les rongeurs jouent avec les vases communicants. En créant une retenue, ils font remonter le toit de la nappe phréatique. Et le fameux effet tampon viendrait d’une amélioration des échanges entre l’eau souterraine et l’eau de surface.
L’explication est séduisante, certainement pas suffisante. Les études se poursuivent. En attendant, ne retenez qu’une chose : votre bon sens n’est pas bon !

Si vous êtes « pêcheur du dimanche » ou défenseur des truites, sachez qu’aucune n’étude n’a jamais démontré que les lubies hydrauliques des castors nuisaient aux poissons. Aujourd’hui, il s’avère même qu’ils pourraient les aider à encaisser les excès du changement climatique ! (les gestionnaires des milieux aquatiques vont encore leur donner du boulot…)

 


Source :

Alteration of stream temperature by natural and artificial beaver dams, PLOS One, mai 2017

Ressource complémentaire : Pollock MM, Heim M, Werber D. Hydrologic and geomorphic effects of beaver dams and their influence on fishes. American Fisheries Society Symposium, 2003

 


Illustration :

Castor Super Héros, bricolage Micrologie, 2017, inspiré de Roy Lichtenstein Cover for Newsweek’s 1966

 


Si ce billet vous a plu, partagez-le !

Facebook
Facebook
INSTAGRAM
GOOGLE
http://micrologie.com/sioupeur-castor/

Microbillets du vendredi

Pour recevoir chaque vendredi les dernières nouvelles dans votre boîte, indiquez votre adresse et clic !
* champ obligatoire

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *