Truffe à l’anglaise

Le changement climatique, galère pour les uns, mine d’or pour les autres !

Les anglais se tapent sur le ventre ! Ils viennent d’annoncer leur première récolte de truffes. Merci qui ? Le changement climatique !
Laissez-moi vous dire quelque chose : les britanniques peuvent être contents, mais cette histoire de truffe nous rappelle que le changement climatique c’est vraiment dégueulasse ! Pendant que les pays riches du nord font les hypocrites dans leurs grandes messes, les pays du sud trinquent comme d’habitude. Prendre trois degrés n’a pas les mêmes conséquences pour tout le monde… Fidji se noie, le Sahel n’en finit pas de sécher, et pour l’hémisphère nord, c’est tout bénéf !
Ça vous choque ? Ben tiens ! Regardez la truffe, ce champignon de luxe, méditerranéen, inféodé aux zones chaudes, dans le Périgord en France et au nord de l’Espagne. Qui aurait imaginé en faire pousser en Angleterre et monter un business là bas ? Juteux s’il en est… La truffe se vend entre 500 et 1 000 euros le kilo et d’après les premières estimations, l’industrie de la truffe anglaise devrait peser plus de cinq milliards d’euros au cours des 10 à 20 prochaines années.

Réfugiés climatiques

Avec le réchauffement généralisé, les espèces animales et végétales n’ont rien de mieux à faire que de migrer en latitude ou en altitude pour trouver des conditions qui leur conviennent. Il y a quelques années, une étude publiée dans Science calculait que le déplacement des espèces vers le nord était de 17 km en moyenne par décennie. Par exemple, pour trouver 0,5 °C en moins, elles doivent se déplacer de 50 km vers le nord. Vous avez certainement entendu parler des « réfugiés climatiques », nous y voilà, version « immigration choisie » !
Si la truffe et son arbre protecteur, le chêne, commencent à souffrir de la sécheresse en méditerranée, pas de problème, on va les déplacer plus au nord. Reste à savoir si avec le Brexit les cochons truffiers périgourdins pourront trouver du travail en Angleterre…

 


Source :

First harvest of Périgord black truffle in the UK as a result of climate change, Climate research, nov. 2017


 Illustration :

Truffe à l’anglaise, bricolage micrologie, 2017

Si ce billet vous a plu, partagez-le !

Facebook
Facebook
INSTAGRAM
GOOGLE
http://micrologie.com/truffe-a-langlaise/

Microbillets du vendredi

Pour recevoir les dernières nouvelles dans votre boîte, indiquez votre adresse et clic !
* champ obligatoire

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *