Croquettes sans gluten

Allergies alimentaires chez les animaux de compagnie

L’industrie de la bouffe pour chiens et chats a encore tiré le jackpot ! Après les croquettes vegan, attendez-vous à trouver d’ici peu dans les supermarchés les croquettes anti-allergie.

En France, sur les cinq dernières années, le nombre de personnes souffrant d’allergies alimentaires a doublé ! 4 % des adultes et 8 % des enfants sont touchés. Ça commence à faire pas mal de monde qui doit surveiller son assiette…
Parmi les explications avancées à ce nouveau drame sanitaire, quelques modifications de nos comportements : on n’allaite plus les bébés et on ne sait plus trop à partir de quel âge diversifier leur alimentation. Puis s’ajoutent la bouffe industrielle et les plats cuisinés qui nous exposent sans vergogne.
Et bien, voyez-vous, nos amis poilus n’y échappent pas non plus !

Pas de cacahuètes pour mon chien

Un groupe de chercheurs européens s’est intéressé au problème et a mené une étude comparative des allergies chez les humains et chez les animaux de compagnie. Les symptômes sont grosso-modo les mêmes. Chiens et chats souffrent aussi d’eczéma, de problèmes respiratoires et de soucis intestinaux.

Alors que pour les humains, les allergènes les plus courants sont le lait, les œufs, les cacahuètes ou les fruits de mer, la liste est plus problématique pour les animaux : bœuf, poulet, lait et farine. Vraiment pas de chance…
(bon, cela dit, on n’a pas vu beaucoup de toutous se nourrir de cacahuètes…)

Que vous ayez deux ou quatre pattes, les chercheurs assument que l’allergie est le revers de la théorie hygiéniste. Notre mode de vie nous rend tous malades ! Comme pour les humains, les chiens vivant à la campagne et barbotant dans la bouillasse ont beaucoup moins de problèmes de peau que ceux qui habitent en ville. Même chose pour ceux qui sortent plus souvent, comparé aux youkis enfermés en appartement.

Alors ? Que nous disent les scientifiques et les vétérinaires ? et bien, comme d’habitude… il faut plus de recherches !
D’après eux, les diagnostics sont encore balbutiants, les nouveaux traitements ne sont pas sortis des labos, et on sait bien peu de choses sur le potentiel allergène des aliments industriels pour chien et chat.
Vous m’en direz tant…


Source :

Comparing immediate-type food allergy in humans and companion animals—revealing unmet needs, Allergy, 2017


 Illustration :

Croquettes sans gluten, bricolage micrologie, 2017, inspiré de Dogs Playing Poker (Waterloo), C. M. Coolidge, 1903

micrographie

Dogs playing poker
Dogs Playing Poker (Waterloo), C. M. Coolidge, 1903

Dogs Playings Poker est une série de peintures réalisée en 1903 par l’artiste C. M. Coolidge en réponse à une commande de l’agence publicitaire Brown & Bigelow.

Ce travail s’empare d’un thème phare de la peinture : les joueurs de cartes. Du Caravage à Latour, et plus tard, Cézanne, Fernand Léger ou Otto Dix, les compositions aux joueurs de cartes s’appuient sur la banalité d’une situation (en l’occurrence le jeu) pour révéler, par la force de l’opposition, des drames nettement plus profonds. Quand Caravage au XVIème siècle dénonce une société où la tricherie domine le talent, les peintres modernes, dans les années 1920, utilisent le sujet pour montrer les horreurs de la guerre et la déshumanisation d’une époque.

Il nous fallait donc bien « jouer » avec cette histoire d’allergies…
Quoi de plus banal que se nourrir ?! Mais, au juste, que mange-t-on quand industries agro-alimentaires et pharmaceutiques s’auto-entretiennent ?

La partie de cartes, Fernand Léger, 1917
La partie de cartes, Fernand Léger, 191
Les tricheurs, Le Caravage
Les tricheurs, Le Caravage, 1594-1595
Otto Dix, les joueurs de skat
Otto Dix, Les joueurs de skat, 1920

Si ce billet vous a plu, partagez-le !

Facebook
Facebook
INSTAGRAM
GOOGLE
http://micrologie.com/croquettes-sans-gluten/

Microbillets du vendredi

Pour recevoir chaque vendredi les dernières nouvelles dans votre boîte, indiquez votre adresse et clic !
* champ obligatoire

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *